News

Latest news about wind energy technology

Nouvelles

Les dernières nouvelles sur l’énergie du vent

Le gouvernement Harper annonce le financement de projets d’écotechnologie dans tout le pays

15 Fév 2013’

Montréal, 15 février 2013 — L’honorable Joe Oliver, ministre des Ressources naturelles du Canada, était accompagné aujourd’hui de l’honorable Peter Kent, ministre de l’Environnement, pour annoncer un important investissement à l’appui de 23 projets d’écotechnologie dans tout le pays.

Ces projets, qui touchent des domaines comme l’agriculture, les transports, les mines et l’énergie, seront financés à hauteur de 61,8 millions de dollars par le Fonds Technologies du DDMC de Technologies du développement durable Canada (TDDC).

« Notre gouvernement fait sa part pour encourager l’innovation et soutenir la prochaine vague d’écotechnologies qui aideront à protéger notre environnement et à créer des emplois de haute qualité, a affirmé le ministre Oliver. Le fait que nous investissons dans des projets comme ceux-ci illustre notre leadership dans l’essor à donner à une industrie des écotechnologies dynamique au Canada. »

« Les investissements de notre gouvernement dans les écotechnologies favorisent l’innovation, l’emploi et une transition rapide du Canada vers un avenir plus écologique, a déclaré le ministre Kent. Ces nouveaux projets ne peuvent que renforcer notre position parmi les chefs de file des technologies propres dans le monde – et tous les Canadiens peuvent en être fiers. »

Les ministres Oliver et Kent ont rencontré des représentants de quelques-unes des entreprises bénéficiaires de ce financement. Ils étaient accompagnés de Mme Vicky Sharpe, présidente directrice générale de TDDC.

« TDDC est fière d’ajouter ces projets à son portefeuille, qui s’élève maintenant à plus de 2 milliards de dollars, a ajouté Mme Sharpe. Ces technologies, une fois achetées et utilisées par l’industrie canadienne, permettront à tout un éventail de secteurs d’accroître leur part du marché mondial. Comme le Canada travaille à diversifier ses débouchés extérieurs, en collaborant avec de nouveaux partenaires commerciaux dans les économies émergentes, ces technologies innovatrices contribueront à rendre les ressources naturelles et les produits du Canada plus attrayants et plus compétitifs sur le marché mondial. »

Le Fonds Technologies du DDMC a jusqu’à ce jour financé plus de 245 projets pour un total de 592 millions de dollars.

Détails du projet :

Organisme principal : Eocycle Technologies inc., Lévis, Québec
Titre du projet : Génératrice à aimant permanent à flux transversal avec couple mécanique à vitesse réduite pour les grandes éoliennes
Avantages pour l’environnement : Changements climatiques/Pureté de l’air
Secteur économique : Utilisation de l’énergie
Financement de TDDC : 6 million $
Membres du consortium :
Eocycle Technologies Inc.
SUZLON Energy GmbH

Description du projet :

La demande pour l’énergie éolienne étant croissante, les fabricants d’éoliennes sont à la recherche de solutions pour augmenter l’efficacité, la fiabilité et la rentabilité. Les boîtes de vitesses actuelles ont des coûts d’entretien élevés et ajoutent trop de poids, ce qui contribue aux inefficacité du système. Le coût en capital des éoliennes est également tributaire du prix de l’aimant qui a augmenté d’environ 400 p. 100 entre 2007 et 2011. Eocycle fera la démonstration de la viabilité technique et commerciale de sa technologie TFPM (aimant permanent à flux transversal). La génératrice avec couple mécanique à vitesse réduite est plus petite et élimine le besoin de recourir à des boîtes de vitesses traditionnelles à plusieurs rapports. La technologie d’Eocycle offre la plus grande puissance électrique par unité de volume si on la compare aux autres technologies concurrentes. Elle est de 20 à 25 p. 100 plus élevée que celle de la technologie utilisée actuellement. Le poids des éoliennes diminuera de 26 p. 100 et celles-ci utiliseront 50 p. 100 moins de masse magnétique entraînant une réduction du coût de la génératrice de 25 à 35 p. 100 comparativement à la technologie concurrente similaire.